Glaucome Paris

Le glaucome fait partie de ces maladies de l’œil provoquant une baisse de la vision qui peut mener à la cécité totale. Quels sont les symptômes, les causes et les traitements du glaucome oculaire ? Un spécialiste du glaucome à Paris vous donne les réponses.

Le glaucome : description et symptômes

Le glaucome est une maladie de l’œil qui entraîne une baisse progressive ou brutale du champ de la vision provoquée par des lésions au niveau du nerf optique.

Le rôle du nerf optique

Rappelons que le nerf optique a pour fonction d’envoyer vers le cerveau les informations que perçoit l’œil. Tout se passe dans le fond du globe oculaire : la rétine, par ses centaines de millions de cellules nerveuses, reçoit les messages lumineux pénétrant dans l’œil. Elle les transmet au nerf optique auquel elle est reliée. À l’autre bout du nerf optique, le cerveau décrypte ces messages et les transforme en images. Si le nerf optique est endommagé, la vision est altérée.

Les différents types de glaucome et leurs symptômes

Il existe plusieurs formes de glaucomes qui se manifestent chacun par des signes sensiblement différents. Un spécialiste du glaucome à Paris saura distinguer chez son patient :

Le glaucome à angle ouvert ou glaucome chronique

C’est la forme la plus fréquente du glaucome qui touche très progressivement les deux yeux mais à des degrés différents. Elle est généralement indolore et d’évolution très lente (sur 10 ans et plus), ce qui la rend longtemps imperceptible. Le glaucome à angle ouvert se manifeste d’abord par une altération de la vision à la périphérie seulement du champ visuel tandis que la vision centrale reste correcte.

Le glaucome à angle fermé ou glaucome aigu

Cette forme plus rare de glaucome entraîne une baisse rapide de la vision sur l’œil atteint (toujours un seul à la fois). La survenue d’une crise, notamment quand la pupille est dilatée, s’accompagne d’autres signes : une forte douleur dans l’œil, des larmoiements, éventuellement des nausées et une perte de l’équilibre. Il est alors nécessaire de traiter en urgence le patient qui risque la cécité.

Ce qui provoque ou favorise un glaucome

Glaucome Paris
Glaucome Paris

La pression intra-oculaire liée au glaucome

Dans la majorité des cas, les lésions du nerf optique à l’origine du glaucome sont elles-mêmes causées par une augmentation anormale de la pression de l’œil.

Il faut savoir que l’intérieur du globe oculaire est rempli d’un liquide appelé l’humeur aqueuse. Ce liquide est évacué par un filtre et produit à nouveau. Il arrive que cette évacuation soit ralentie, ce qui fait monter la pression du liquide à l’intérieur de l’œil. C’est l’excès de pression intra-oculaire qui dégrade les fibres du nerf optique et provoque le glaucome.

Les autres facteurs

D’autres facteurs favorisent la survenue du glaucome, avec ou sans augmentation de la pression dans l’œil, notamment :

des facteurs génétiques et antécédents de glaucome dans la famille,

des antécédents de décollement de rétine, de traumatisme ou de chirurgie de l’œil,

une malformation du globe oculaire ou un mauvais état des vaisseaux qui irriguent l’œil,

une forte myopie,

l’âge : 10 % des plus de 70 ans présentent un glaucome,

la prise de médicaments qui provoquent une dilatation de la pupille.

Le traitement du glaucome à Paris

Le diagnostic du glaucome

L’ophtalmologue dispose de plusieurs examens pour diagnostiquer un glaucome chez un patient. Il peut notamment procéder à :

La mesure de la pression intra-oculaire (ou tonométrie) qui est un des premiers signes de glaucome,

La mesure du champ visuel : son rétrécissement en périphérie marque aussi la présence du glaucome,

Le fond d’œil : cet examen permet d’observer l’état de la rétine et du nerf optique et de déceler des lésions.

Comment soigner le glaucome

Glaucome Paris
Glaucome Paris
Glaucome Paris
Glaucome Paris

Une fois le diagnostic de glaucome établi, l’ophtalmologue va proposer au patient le traitement le plus adéquat selon les cas :

Les collyres

Pour un glaucome chronique non avancé, l’application régulière d’un collyre dans l’œil peut suffire à empêcher la pression intra-oculaire d’augmenter.

Les médicaments par voie orale

Ils ont le même usage que les collyres mais avec une efficacité supérieure et aussi davantage d’effets secondaires.

Le laser

Cette intervention médicale consiste à projeter un rayon laser dans la région de l’œil ou le liquide aqueux ne s’écoule pas bien, ce qui a fait monter la pression intra-oculaire et a provoqué le glaucome. L’action du laser va faciliter l’évacuation du liquide. Après un traitement par laser, la prise de collyre reste nécessaire.

La chirurgie

Une intervention chirurgicale s’avère nécessaire si les précédents traitements ne suffisent pas à contrôler le glaucome. L’intervention appelée trabéculectomie peut être pratiquée par un spécialiste du glaucome à Paris. Elle consiste à faire une incision, sous anesthésie locale, pour faciliter l’évacuation de l’humeur aqueuse à l’origine de la pression excessive dans l’œil. Si l’opération réussit, la majorité des patients peut ensuite se passer de collyre ou autre médicament.

Aucun de ces traitements proposés par les ophtalmologues à Paris ne pourra redonner au patient sa capacité visuelle d’avant le début de la maladie. Cependant, ils empêchent la vision de se dégrader davantage.